• - Une nouvelle note, dite "complémentaire", de JM Jolion (DGESIP)

    Le jeudi 9 mai, Jean-Michel Jolion, Directeur général de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (DGESIP), a adressé aux responsables des projets des ESPE, aux présidents d'université et aux recteurs une "note complémentaire" qui a pour but "de préciser un ensemble de points relatifs au projet de mise en place de la nouvelle formation des enseignants."

    Le MESR y précise certains éléments du cadrage des masters qui faisaient défaut aux concepteurs des formations, les précédents textes ne leur permettant pas d'y voir suffisamment clair sur les attentes des deux ministères. Mais, là aussi, on reste sur sa faim. On retiendra surtout les passages dans lesquels la DGESIP évoque, pour la première fois de façon explicite et précise, le cursus qui sera proposé aux "reçus-collés" (reçus au master et "collés" au concours). Quand ces étudiants souhaiteront poursuivre leur formation dans la voie qu'ils auront choisie en M1, il conviendra de leur proposer une année de M2 adaptée, leur permettant notamment de se préparer à nouveau au concours.

    Comme le pointait déjà le GRFDE, il faudra donc prévoir deux masters, un master pour les reçus et un master pour les "collés"... Ces M2 repasseront le concours en fin d'année et, mieux préparés, feront concurrence aux candidats issus de M1. Au fond, pour une forte proportion de reçus, on reviendra de fait à la situation qui prévaut depuis la réforme Darcos-Pécresse, le concours est passé à l’issue du M2.

    On y voit donc effectivement plus clair : l'imbroglio de cette réforme est désormais assumé par le MESR.

    La note :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :