• - IN MEMORIAM !

    IN MEMORIAM !

    Cette photo de ce qu'il reste du centre d'Antony de l'IUFM de l'académie de Versailles est emblématique du sort glorieux réservé à la formation des enseignants. Un lieu de formation cédé aux promoteurs ...

    IN MEMORIAM c'est la chronique de la remise en cause de la formation des enseignants et de l’existence des moyens en personnels, en bâtiments, dont elle a cruellement besoin.

    - IUFM de Longwy : fermé

    -IUFM de Metz Paixhans (l'une des plus anciennes Écoles Normales de France) Liquidée en quelques mois

    - Ex École Normale - IUFM de Nancy - Maxéville (idem) fermeture programmée dans 2/3 ans

    - Ex École Normale -IUFM de Montigny les Metz (idem) fermeture programmée dans 2 ans/3 ans

    - Site de formation d'Étiolles (Versailles) : Fermé

    - Site de formation d'Antony (Versailles) : Détruit

    IN MEMORIAM !

  • "l'ESPE est grignotée par Lyon 1, sur le mode du loup et de l'agneau. Au moment où il est question du déplacement (et donc de l’abandon du site historique) de l’ESPE de Saint-Etienne et après la disparition du site de la Soie, nous éprouvons le besoin d’échanger sur nos conditions de travail."

    Le « collectif ESPE » s’est réuni le mercredi 22 octobre pour faire le point sur le fonctionnement de l’ESPE deux mois après la rentrée.

    Nos constats sont les suivants :
    -Nous sommes surpris de constater qu’il n’y ait pas eu de réunion de rentrée ce qui aurait été l’occasion de faire le point sur le début d’année, de soulever un certain nombre de problèmes, d’anticiper certaines difficultés plutôt que les régler dans l’urgence
    -Nous déplorons que de nombreux mails envoyés à l’équipe de direction restent sans réponse
    -Nous sommes choqués par le fait que, lorsqu’il y a des réponses, certaines d’entre-elles soient lapidaires ou faites sur un ton discourtois et suspicieux, inacceptable dans le cadre d’une relation professionnelle
    -Nous regrettons que les annonces faites au printemps afin d’améliorer la communication au sein de l’ESPE (assemblée générale trois fois par an, réunions mensuelles informelles) n’aient été suivies d’aucun effet jusqu’à ce jour
    -Nous dénonçons un partage des tâches et des responsabilités qui se fait le plus souvent sans aucune transparence, sans appel d’offres et sans concertation
    -Nous regrettons que certaines missions, comme la coordination disciplinaire, ne soient pas clairement définies, que des modalités explicites de travail ne soient pas proposées et que la liste des responsables ne soit pas diffusée
    -Nous regrettons qu’une question aussi importante que celle des effectifs par groupe ait été prise sans concertation alors qu’elle a des effets majeurs sur les enseignements
    -Nous réclamons des espaces de travail collectifs, transparents et démocratiques.

    Ce qui semble être aujourd’hui un mode de fonctionnement nous semble très préjudiciable à l’efficacité du travail des formateurs, des personnels techniques et administratifs. Cette situation est un facteur de démobilisation, de repli et de mal-être au travail. Des personnels très compétents ont quitté l’ESPE et beaucoup d’autres cherchent à le faire. La situation qui se développe actuellement est très inquiétante et affecte de plus en plus notre mission de formation et décrédibilise l’image de l’ESPE.


    Nous vous invitons à participer à une réunion le jeudi 13 novembre à 12h 30 en salle… pour faire un nouveau point et envisager des actions.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique