• -GREVE A L'ESPE DE TOULOUSE

    Le 26 septembre l'ESPE de TOULOUSE était en grève, l'ors de l'AG qui s'est tenue un appel a été lancé pour continuer la l'action.

    Voici le communiqé de presse voté par l'assemblée générale.

    Jeudi 26 septembre 2013, Communiqué de presse

    APPEL A LA MOBILISATION DE L’ENSEMBLE DES PERSONNELS ET DES USAGERS DE
    L’ESPE DE L’ACADEMIE DE TOULOUSE

    Suite à l’appel de l’intersyndicale étendue en AG, ce jour, en collectif de personnels et d’usagers de l’ESPE de l’Académie de Toulouse (FSU, SGEN et UNSA) une première journée de grève s’est déroulée ce jeudi 26 septembre 2013.

    120 personnels et étudiants étaient présents à l’AG qui s’est déroulée sur le site de Saint-Agne de l’ex-IUFM. Les personnels des centres départementaux en Midi-Pyrénées ont pu y participer par Visio conférence.

    De nombreux étudiants présents ont exprimé des inquiétudes légitimes au regard de leurs conditions d’études et de professionnalisation. Les personnels de l’ex-IUFM y ont également renouvelé leurs craintes au regard de leur devenir toujours pas clarifié au-delà des discours.

    Les motifs à l’origine du mouvement sont à replacer dans un contexte général d’austérité dans les universités et de dégradation de la formation des enseignants initiée par le précédent gouvernement.

    Sur le plan local, la construction à marche forcée de l’ESPE « Toulouse –Midi-Pyrénées » conduit à de nombreux dysfonctionnements. Certains, largement prévisibles, ont été annoncés et dénoncés durant toute l’année précédente par l’intersyndicale. Elles n’ont trouvé aucun écho auprès des autorités nationales ou locales. Il en ressort que les moyens financiers et humains actuellement alloués à l’ESPE de l’Académie de Toulouse ne sont manifestement pas à la hauteur des missions et des ambitions déclarées. En l’état actuel, force est de constater qu’il est à ce jour matériellement impossible de répondre à la demande et aux besoins grandissant de formation initiale et continue dans les domaines de l’enseignement, de l’éducation et de formation.

    Sur la question des emplois, le redéploiement de postes de l’ex-IUFM dans d’autres composantes de l’Université de rattachement aggrave une situation déjà critique.

    Les décisions suivantes ont été votées à l’unanimité des présents :

    ·                    Informer les étudiants sur l’origine réelle des dysfonctionnements qu’ils subissent et les accompagner dans leurs démarches auprès du rectorat en particulier pour le règlement du problème particulier des  emplois avenir professeur ;

    ·                    Exiger au plus vite et des évolutions significatives sur les moyens et la campagne de postes 2014 de l’ESPE ainsi que sur les conditions d’un véritable statut d’Ecole pour l’ESPE, et ce, en intervenant auprès de différents niveaux :

    -          Au ministre Vincent Peillon en visite demain à Toulouse

    -          A la Rectrice de l’Académie de Toulouse

    -          A la présidence de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail à laquelle l’ESPE est actuellement rattachée.

    -          Au comité stratégique de pilotage et de moyens de l’ESPE

    -          Aux universités partenaires du projet

    ·                    Poursuivre le mouvement.  Le collectif constitué aujourd’hui appelle à une AG des personnels et des usagers mardi 1er octobre pour décider des modalités d’actions à venir.

    La détermination des personnels est entière. Ils rappellent la nécessité d’apporter des changements significatifs à la situation actuelle. Le mouvement initié ce jour se structure et a vocation à s’amplifier.

    L’INTERSYNDICALE DES PERSONNELS EX-IUFM de l’ESPE ETENDUE EN COLLECTIF DE PERSONNELS ET D’USAGERS DE l’ESPE

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :