• Critères sociaux / composition des jurys (D. Djament)


    Lundi 1er Octobre 2012 à 12:07
    Ruben

     

    Copie du message de Daniel Djament

    Le fait de demander un quota de postes réservés sur critère sociaux me paraît une dangereuse dérive, pourquoi ne pas garder le principe qu'on attribue des bourses sur critères sociaux afin que chacun puisse préparer le concours ?
    Il faut dénoncer le scandale qui consiste à évincer les spécialistes des jurys des épreuves orales au CRPE et demander la suppression de l'épreuve "Agir en fonctionnaire de l'état de manière éthique et responsable" qui tourne à l'entretien d'embauche à caractère idéologique.

    Mercredi 10 Octobre 2012 à 10:38
    GRFDE

     

    (André Ouzoulias):
    En introduisant cette idée d'un quota dans les pré recrutements de fils et filles d'ouvriers, employés, sans profession, nous avons suivi l'idée suivante : dans un concours de pré recrutement, quels que soient les épreuves et les critères de sélection à l'écrit et à l'oral, aujourd'hui, ce sont les jeunes issus des CSP + (catégories socio professionnelles favorisées) qui monopoliseraient les premières places. On pourrait objecter que les enfants des CSP + ne sont pas attirées par le métier d'enseignant, largement sous-payé et dont le prestige tend à diminuer. Pourtant, dans la période actuelle d'explosion du chômage des jeunes et de démotivation d'une partie des enfants des CSP +, c'est une situation qui retrouve un intérêt économique, au moins dans une position d'attente.
    On pourrait certes supprimer le concours de pré recrutement et donner plus simplement des allocations d'étude sur dossier, avec critères sociaux, contre engagement de passer le concours d'entrée à l'ÉPIA-FDE, ce qui reviendrait à un "pré recrutement". Mais il convient d'assurer à long terme ce pré recrutement contre les velléités d'économies budgétaires des pouvoirs publics, aujourd'hui, demain ou après-demain, économies notamment liées à l'application du TSCG. Il est en effet plus facile de supprimer des allocations d'étude ou des bourses (cf. celles qui ont été établies puis ont disparu au temps de Jospin) que de supprimer un concours de pré recrutement.
    S'agissant de l'épreuve "Agir en fonctionnaire...", il faut bien sûr la supprimer dès aujourd'hui pour les sessions 2013 et 2014. Nous ne la reprendrions évidemment pas dans le panel des épreuves du concours d'entrée à l'ÉPIA-FDE en L3. 




    Vous devez être membre pour poster un message.